Michel DUBOIS envoie des bûches sur Pau et assomme sur Agen !

MICHEL DUBOIS - THE FRENCH MARATHON KING!! 1 NATIONAL PAU 2019 & 1 INTERNATIONAL AGEN 2019

66010260 2126995597423750 8604852692751220736 o

Ce qui est top avec Michel, c’est qu’il nous fait économiser de l’encre ! Inutile de faire deux articles quand la même personne gagne tout ! Festival sur Pau et victoire Internationale sur Agen, en l’espace de 8 jours top chrono. Chapeau l’artiste. Voilà comment Michel a déroulé au national sur Pau parmi 3668 pigeons: 1, 2, 11, 20, 34, 35, 37, 39, … soit 14/16(87.5%) dont 8 fois top 100 National et 11/16 (68.75%) prix par 10. A l’international, on suppose qu’il fera 100% de prix dont 6e, 8e, 17e, 27e, 45e, 46e, 48e, 50e…parmi 12.119 pigeons. Sur Agen, chez les yearlings au national : 1 , 8, 88,91,… parmi 1.645 pigeons. Et chez les vieux 5, 25, 43, 45, …parmi 2.290 pigeons ! En l’espace de 8 jours, il aura donc gagné 2 concours et réalisé 5 x TOP 10 National et 16 TOP 100 !!! Cerise sur le gâteau : 1.national Agen Yearling & 1.International Agen Yearling.

Le père DUBOIS n‘est pas né de la dernière pluie. Contrairement à la belotte, les pigeons, c’est son domaine depuis presque 50 ans ! En 1994, il était déjà champion d’Europe. En 2015, il avait le meilleur pigeon international avec INVICTUS, actuellement à la reproduction chez BATENBURG-VD MERWE. En 2018, il récidive et dispose à nouveau du meilleur pigeon International avec ARISTO, 1/82 frère du premier pigeon cité. La preuve qu’à Dohem, il y a du crack Coulon !

Quand as-tu commencé à jouer à pigeon et comment as-tu évolué ?

J’ai débuté ma carrière en 1972 grâce à mon voisin Christian. Dans ma famille, personne n’avait de pigeons. C’est lui qui m’a mis le pied à l’étrier. Le jour où il a arrêté de jouer à son compte, je lui ai proposé de m’aider. Voilà déjà 25 ans que nous travaillons ensemble. Je m’occupe des voyageurs ainsi que des jeunes, et lui m’aide beaucoup avec les femelles des veufs et les reproducteurs. Il a encore quelques reproducteurs chez lui, ce qui nous permet d’y passer des œufs. Depuis le début des années 1990, je joue les concours de longues distances.

Peux tu me décrire en quelques mots ta méthode ?

Chaque pigeon a un objectif. Il peut se louper avant et après, mais quand c’est le jour J de son objectif fixé il a intérêt de répondre présent, sinon il peut se faire du souci. Je fais un planning par pigeon en fonction de l’objectif. Je pars de la date de l’objectif et je remonte le temps. A une semaine avant le top départ, un dernier coup de panier, deux semaines avant un 550-600 km. En général, j’essaye d’avoir 3 semaines entre le 500-600 kilomètres et l’enlogement, mais je remets en vitesse la semaine avant le départ pour le moral du pigeon. Mes pigeons voient le panier dès l’année de leur naissance. Mes 1 an sont joués piano. Pas de concours au-delà de 550 kilomètres (Limoges). Les 1 an n’ont pas besoin de faire de prix. A deux ans, ils font leur 1er concours international. Généralement, je les limite à ce concours et ne leur demande pas de faire prix. A 3 ans, les choses sérieuses commencent avec deux concours internationaux où je demande du résultat. Pour Barcelone, je préfère des pigeons de 4 ans et plus. C’est ainsi que je fais avec mes mâles. Etant en phase test avec une petite équipe de femelles, je me permets de les jouer même à un an à l’international. Je possède une centaine de pigeons pour le jeu, dont 60 mâles de 2 ans et plus, 30 mâles yearlings et quelques femelles à l’essai.

Comment prépares-tu tes pigeons ?

La préparation commence en hiver. Mes pigeons tous ensemble en volière d’octobre à Mars. Jusqu’à la fin de la mue, ils y reçoivent un mélange mue, puis jusqu’à mars un mélange composé de super diät et de dépuratif. A partir de mars, ils passent dans leurs colombiers respectifs. Dans ces colombiers, il y a des caillebotis dans les casiers et des copeaux de bois au sol, ce qui me permet de nettoyer mes colombiers une fois par semaine et de passer plus de temps à les observer. Les pigeons ont toujours de la nourriture dans la mangeoire. Je vide la mangeoire une fois par semaine, généralement le dimanche. En période de concours, ils ont un bon mélange toute la semaine et ne reçoivent ni cacahuètes ni vitamines. J’utilise les produits MAPP et ne donne plus de médicaments depuis 3 ans. J’ai fait contrôler mes pigeons. Ils n’ont rien. Je ne suis pas le plan à la lettre, car je n’aime pas ça et j’aurais du mal à m’y plier. J’utilise l’EPATODRAINE en début de semaine et le PULMORESPI en fin de semaine. Je fais au feeling. Les pigeons ont deux volées par jour chaque jour à partir de Mars. Les volées ne sont jamais forcées. Avant la saison, je les entraine un peu moi-même mais plus pendant la saison. Je n’ai pas de marque fixe pour mes mélanges. Chaque année, je fais des tests de germination. En fonction de ce test je privilégie un mélange à un autre. Cette année, je travaille avec un mélange VANROBAEYS.

Peux-tu me décrire ton élevage et les souches présentes ? Can you describe me your breeding loft ?

J’ai environ 20 couples de reproducteurs, dont 8 que j’utilise réellement, et nous avons aussi quelques couples d’éleveurs chez Christian. J’élève au grand maximum 70 jeunes par an. A la base, j’avais des pigeons Hovaert (Sion) que j’ai ensuite complétés avec des DEGUILLAGE, des Robert BEN, des BAVENCOFF, des Jelle JELLEMA en 2007 – dont la mère de INVICTUS et ARISTO) et des pigeons de mon copain Fred IANNI aux origines PEIREN. J’ai aussi quelques individualités TANTARD, GYSELBRECHT…

Ce n’est pas la première fois ni la dernière fois que nous entendrons parler de lui. En 1994, il gagne la coupe d’Europe…en 2019, il remporte le 1er International Agen…25 ans au top niveau national et international, une référence en France et en Europe !

Source PIGEONCOM/NEWS

Yannick Ungerer for WWW.PIGEONCOM.COM